Adoptez la biomasse chez soi

Considérée comme une alternative sérieuse au pétrole, la biomasse est une énergie renouvelable obtenue à partir de bois et divers déchets organiques. Elle existe sous une forme liquide (carburant bio), solide (granulés) ou gazeuse (méthane). Cette source énergétique écologique sert principalement pour le chauffage ou la cuisson.

La biomasse solide a réussi son entrée chez les particuliers

Actuellement, la forme solide de la biomasse s’utilise couramment chez les particuliers. Elle sert principalement comme combustible pour les chauffages à poêle. Les chutes de scierie et les anciens meubles jetés par les propriétaires finissent ainsi en granulé. En dehors du chauffage d’appoint, les morceaux de bois servent pour la chaudière centrale. Cet équipement écologique a le mérite d’émettre moins de CO2, mais offrir un rendement énergétique supérieur.

Une énergie couramment utilisée pour la production d’électricité

Les professionnels sont déjà nombreux à utiliser la biomasse au quotidien. Cette méthode sert pour le chauffage, mais également pour faire tourner de grosses machines industrielles. Les résidus de récoltes et autres restes d’huile de friture sont transformés en bio carburant. Ils font fonctionner des groupes électrogènes. Ces générateurs produisent de l’électricité avec un prix de revient moins cher pour les entreprises. Ce procédé peut aussi être exploité chez les particuliers. Une autre approche consiste à bruler le bois pour faire tourner une machine à vapeur générant l’électricité.

D’autres utilisations de cette énergie renouvelable

Le biogaz est un autre alternatif qui a ses adeptes. La technologie consiste à extraire du méthane à partir de bouse de vache ou d’autres déchets organiques du même genre. Les latrines classiques peuvent aussi servir. Le gaz ainsi obtenu peut directement être utilisé pour la cuisson ou le chauffage. L’installation initiale demande un investissement, mais le combustible deviendra pratiquement gratuit une fois le matériel amorti. Dommage que l’idée de cuire les aliments à partir de déjection animale (voire humaine) n’a pas encore séduit le grand public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *