Comment détecter les vrais produits bio ?

Il y a quelques années encore, les produits bio étaient classés comme des produits de seconde zone et sans attrait majeur. Cette époque est révolue de nos jours. Avec l’arrivée des modes de consommations véganes, le bio a revêtu sa cape de super produit écolo. Cependant, avec la grande marche de l’industrialisation, l’on commence à avoir du mal à distinguer le « vrai bio » de celui qui ne l’est pas, alors comment faire ?

Qu’est-ce qu’un produit bio ?

Il faut savoir que le produit bio est démuni de toute transformation chimique, depuis la culture des éléments qui le composent jusqu’à sa transformation finale. Les acteurs de cette filière sont également des agriculteurs engagés et responsables. Mué par une sensibilisation qui se veut planétaire, le produit bio fait l’objet d’un suivi constant et ne doit contenir aucun additif superficiel ou modifié génétiquement. La qualité de ce type de produit est réputée pour ses origines saines et en total respect de l’environnement. À noter qu’un produit ne se classe pas dans la catégorie bio si ses ingrédients biologiques sont en dessous des 95 % sous sa forme finalisée. Une idée reçue veut aussi que la culture biologique ne fasse pas appel à l’usage de pesticides. Pourtant, il faut savoir que même dans le cadre d’une agriculture biologique, il est indispensable de protéger les plantations contre les insectes et autres nuisibles. Sur ce point, la seule différence avec les produits industrialisés serait la teneur du pesticide utilisé qui sera plus naturel et moins puissant que dans une agriculture traditionnelle. Par ailleurs, les producteurs bio sont limités dans l’utilisation de ces produits afin de garantir à chaque fois la qualité de leurs produits bio. Par ailleurs, les principes actifs présents dans l’agriculture des produits bio sont règlementés et ne doivent contenir aucune molécule de synthèse.

À quoi reconnaît-on un vrai produit bio ?

Pour reconnaître un vrai produit bio, vous devrez vous référer à certains critères en plus de la mention « bio ». Le plus flagrant sera la présence d’un logo agréé « agriculture biologique ». Les produits certifiés bio doivent obligatoirement présenter un logo européen qui justifie de leurs agréments. À part cela, le nom de l’organisme de contrôle qui a attribué la certification au produit doit aussi figurer sur son emballage. Vous devrez le trouver généralement sous le logo d’agrément. Les institutions de types Ecocert, Agrocert, SGS ICS, Certipaq Bio, Qualité France, etc. doivent impérativement y être mentionnées. Outre ce point, les ingrédients du produit sont présentés sur son emballage et vous pourrez y constater que les éléments additifs seront peu ou pas du tout présents. Par ailleurs, si vous détectez d’autres composants de types vitamines, antioxydants et minéraux, sachez que le produit n’est pas bio. Ces ingrédients sont prohibés et les produits qui sont composés de ces éléments ne peuvent être qualifiés de biologiques. À noter que seuls les produits alimentaires pour bébé dérogent à cette règle. De même, les fabricants ont l’obligation d’informer les consommateurs sur l’origine du produit. De ce fait, suivant la provenance des matières premières utilisées, vous pourrez trouver des indications telles qu’« agriculture UE » ou « non-UE ». Il est possible que le fabricant décide de citer directement le pays d’origine, cela sera donc présenté sous la forme « Agriculture France » ou « Agriculture Italie », etc. Cependant, au vu de la diversité et de l’expansion des produits bio, d’autres labels bio ont aussi vu le jour. C’est le cas de la certification Bio Cohérence et Demeter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *