La dégradation de l’environnement et le stress

Réaction excessive de l’organisme face à un milieu potentiellement hostile, le stress peut concerner tout le monde. Ce problème touche aussi bien les citadins que les ruraux. Les origines de ce trouble demeurent multiples, mais le rapport de causalité avec l’écologie a été établi.

La pollution sous toutes ses formes occasionne le stress

Le stress d’origine environnemental est bien une réalité. Les agressions d’ordre écologique peuvent affecter l’Homme au profond de lui-même. Le simple fait de se sentir dans un milieu hostile peut augmenter le taux des hormones du danger. L’organisme prend conscience des différents risques encourus en raison de la dégradation de l’environnement. Comment cela ? Certaines victimes d’inondation à répétition vivent avec la boule au ventre. Elles savent que les crues vont venir, c’est juste une question de temps. Pour gérer tout cela, il est possible de faire un exercice de respiration pour s’endormir, calmer son anxiété, son stress, ses angoisses.

Ceux qui habitent à proximité d’usines ou d’un central nucléaire ressentent aussi de plein fouet les effets de la pollution. Les populations résidant non loin des aéroports et des terminaux ferroviaires connaissent également un stress permanent. Au bout d’un moment, ces individus s’habituent avec la nuisance sonore, mais les décibels continuent de faire du tort à leur santé. Le changement climatique est un autre fait auquel personne ne peut y échapper. Quand la météo affiche un degré de plus sur la moyenne, cela suffit pour martyriser les personnes les plus vulnérables.

L’environnement immédiat en milieu urbain est source d’angoisse

Désignée par le nom « stress structurel », l’angoisse d’évoluer dans un environnement qui ne plaît pas est un véritable problème. De nombreuses personnes ressentent cette envie de vouloir changer de décor, sans pouvoir y apporter une quelconque amélioration à leur situation. La vue des barres HLM, le béton partout, la circulation et bien d’autres faciès du monde moderne peuvent torturer l’esprit quotidiennement. La conscience oublie ces détails au bout d’un moment, mais la personne continue d’en souffrir au plus profond d’elle-même. Cette forme de stress est assez diffuse. Parfois, il faut consulter un psychologue pour la diagnostiquer. Sachez qu’un cours de bien-être ou de méditation peut aider à mieux se sentir. Le coach est en mesure d’identifier le problème et d’en apporter des solutions concrètes. Ce guide moral a aussi pour mission d’apprendre à vivre le bonheur au quotidien, quel que soit l’environnement.

Vers une nouvelle pathologie liée au réchauffement climatique

L’écostress est une forme d’angoisse née de la crainte d’une dégradation de l’environnement. La personne a surtout peur de subir les conséquences d’un bouleversement écologique. Une enquête IFOP datant de 2018 indique que près de 85 % des Français sont conscients de la situation dans laquelle la planète Terre se trouve. Cette majorité de la population éprouve une crainte fondée. Cependant, certains individus sont beaucoup plus sensibles que d’autres. C’est le cas de Greta Thunberg pour qui les causes environnementales étaient une priorité dans la vie. Cette autiste a mis son cursus scolaire entre parenthèses pendant une année pour pouvoir éveiller les esprits. Le fait d’avoir fait des discours sur de prestigieuses tribunes dont celle du G20 lui a permis de mieux se sentir. Chaque être humain concerné par le réchauffement climatique éprouve cette volonté, mais peu ont encore franchi le cap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *