Le bio aux cantines scolaires

Les produits issus de l’agriculture biologique gagnent du terrain dans les cantines scolaires. Ce serait même la tendance du moment et les enfants apprécient manger plus sainement. Cependant, il y a encore du chemin à parcourir.

Les cantines scolaires bios montent en puissance

L’attrait pour les produits biologiques s’est emparé des cantines scolaires. Environ 97% des établissements reconnaissent les avoir utilisés pendant les derniers mois. Environ 8 établissements sur 10 proposent déjà des plats préparés à partir de ces produits sans engrais et pesticides chimiques. Ce qui reste légèrement au-dessus de la moyenne dans le secteur de la restauration collective. En effet, 47% de cantines professionnelles utilisent du bio pour 30% des centres hospitaliers.

Les idées reçues sur les produits issus de l’agriculture biologique

En dépit d’un gain de popularité, les produits bios rencontrent divers freins. Le grand public pense, à tort, que l’agriculture biologique n’est pas en mesure de fournir d’importantes quantités. Ce qui reste totalement faux. En effet, les cantines ont besoin de tonnes entières de pommes de terre, de tomates et de nombreuses autres denrées. Selon les hauts responsables de la Fédération nationale de l’agriculture biologique, le secteur de production est tout à fait apte à répondre à la demande si la reconversion se fait prochainement.

Le bio continue de se généraliser en restauration

Quelle que soit la décision des dirigeants de cantines scolaires, le bio continue de gagner du terrain dans la restauration collective. A l’horizon 2022, les denrées alimentaires certifiées Bio vont représenter 20% des produits utilisés. Dès 2007, les professionnels de la restauration scolaire ont pris conscience de la qualité nutritive des récoltes biologiques. Ils reconnaissent surtout la sécurité qu’offrent ces produits. Ainsi, le secteur s’est fixé comme objectif de basculer 20% des cantines au bio en 2012. Le but n’était pas atteint, mais quelques années plus tard, les restaurateurs scolaires ont l’occasion de se rattraper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *