Que savoir sur le ministère de l’Ecologie ?

Il y eut d’abord, en 1830, le ministère des Travaux publics, puis, en 1966, le ministère de l’Equipement, et 5 ans après, le ministère de la Protection de la nature et de l’environnement.

L’histoire du ministère de l’Ecologie

C’est seulement en 2007 que le mot « écologie » apparaît en rapport avec un ministère du gouvernement français, lorsque fut fondé le ministère de l’Ecologie et du Développement durable. L’appellation a été quelque peu modifiée en 2012 car ce ministère est devenu le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. 4 ans après, il était question de ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer et enfin, il y a 2 ans, soit en 2017, on parle de ministère de la Transition écologique et solidaire.

Attributions au sein du ministère de l’Ecologie

Un ministre dispose d’une administration centrale qui est composée de deux structures. La première est le secrétariat général qui assiste le ministre au niveau des ressources humaines et de la fonction financière, en matière de stratégie de communication interne et externe, dans le cadre des tutelles des établissements publics nationaux, pour élaborer la position et la politique du ministre sur la scène européenne et internationale et dans la politique de sécurité et de défense du périmètre du ministère. La seconde structure, c’est le Commissariat général au développement durable, ou CGDD, dont la mission consiste à définir, mettre en œuvre et suivre de près la stratégie nationale de développement durable. Au sein du ministère de l’Ecologie, il existe 6 directions opérationnelles que sont la direction générale de l’Energie et du Climat, celle des infrastructures, des Transports et de la Mer, celle de l’Aviation civile, celle de l’Aménagement, du Logement et de la Nature, la direction générale de la Prévention des risques et la Délégation à la sécurité routière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *